Rencontres

Publié le par patricia

                                   
                                        

Ecrire, ne plus penser, laisser mes doigts guider mon corps pour qu'éclose les mots de mon cœur...

Cela faisait longtemps, que nous nous étions pas parlé toi et moi....j'ai laissé trop longtemps la porte close  à ta présence, voile indicible qui m'habite...

Cela faisait longtemps que je n'avais plus posée mon regard sur les signes, les actes, la douceur qui te précède...Je me suis laissée envahir par une foule de choses et me suis noyée.

Et comme dit une chanson de Noah, je suis tombée.....

Au creux de mon mal être, à l'agonie de ces soirs noyés de solitude, de ces jours ou pour toute défense, je n'avais remis que mon masque d'ironie comme un voile déchirée, laissant la pluie jaillir en tourbillon dans mon âme.


Et ! ou est tu mon guide, mon ami, mon frère ? Toi ,dont le regard me suit, sonde mon âme, toi qui t’incruste dans mes pensées à chaque instant, fil tenu d'une relation intense et irréelle... ou est tu  ? J’ai tant besoin de savoir, d'entendre ta voix, d'apercevoir ce demi sourire,  de sentir de nouveau tes bras autour de moi, barrière infranchissable d'une énergie qui me protège, qui m'a fait exister,  revivre, retrouver,ou est tu ? toi qui vit de l'autre côté de l'Atlantique.....

Nous reverrons nous dans ce monde, dans cette réalité ? Le reverrais-je ? peut tu me le dire  toi mon confident ?

Ou est-il ? dis le moi si tu le sais, je le sens si présent en moi, si absent près de moi, comme une caresse qui m'apaise, comme un vent déchaîné qui me tourmente.

Il s'est logé au creux de mon âme, rencontre d'un autre temps, je l'ai retrouvée, comment dire ce que les mots n'enseignent, l'instant bouleversant d'une rencontre, d'un retour, d'un souvenir, de retrouvailles.

Ou est -il ? Le sais tu ? Il a laissé en moi, une empreinte, un sourire, une affirmation de ce que je suis, la voie que je dois suivre et pourtant je suis dans le noir, aveugle de ma propre vie, de mon chemin.

Oh oui, je l'aperçois cette lumière là bas au bout, je le vois le chemin, mais mes pas s'emmêlent dans un sable chargée de peur, de doute,  une lenteur qui me paralyse....

Et mes mots s’inscrivent en phrase , doucement je laisse mon cœur s'ouvrir, et j'ai mal, les larmes  parent mes yeux d'un rideau de pluie, cela faisait longtemps que je ne n'étais laissée allée à ta rencontre.

Caresse sur mon âme de ta présence, dis moi s'il te plaît, le reverrais je un jour ? Pourquoi ces rencontres sont si brèves et si profondes.

Mon âme s'apaise sensible à la douceur qui enveloppe ton énergie d'amour, calme mon cœur, efface l'eau de mes yeux, et de nouveau je sens l'intensité de ce regard  qui désormais fait partie intégrante de moi.

Je fais face et laisse les mots pénétrer en moi, relève la tête, marche ta parole et agit , debout et avance.....

Les battements de mon cœur s'atténuent, au rythme d'un son de tambour imaginaire, ou pas.

Je te sens à mes côtés, lumière éclatante, qui inonde tous mon être de courage et de foi.

Et je le sens avec moi, lui aussi en cet instant, sa force liée à la mienne, pour avancer....

Belle rencontre de deux êtres, qui dans une étreinte se sont unis a la grande toile de la vie.
         
                                        
                                          

Publié dans Ecrits

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Jose 30/06/2009 08:55

Tu es une pro de la prose! Tu arrive vraiment à faire chanter tes mots sans les faire rimer. Les émotions s'expriment au-delà de la syntaxe et du vocabulaire. Bravo!... Trop forte!